Daniel Foucard : en librairie le 1er septembre 2006

Publié le par laureli

COLD, cyborg littéraire, commence le jour d’après.
Après le sexe, après la drogue, après le langage. Après le froid.

Les Inrockuptibles (n°560, 22 août) : « Un jeune cobaye arrive dans une station polaire pour tester l’OLUFSEN, une substance aux effets désinhibants. Étrange roman d’aventure SF comico-sexuel et quatrième livre de Daniel Foucard, COLD est assurément l’un des textes les plus drôles de cette rentrée littéraire, l’un des plus singuliers aussi. »

Un jeune homme, Lain, arrive sur la station polaire de Byrd avec pour mission secrète de tester un nouveau produit, l’olufsen, censé posséder des vertus désinhibantes et débrider la parole. Se faisant passer pour chimiste, Lain teste le produit sur plusieurs membres du personnel de la base et reporte scrupuleusement les conversations provoquées par le produit. Rapidement, tout se met à tourner autour de la question du sexe. L’atmosphère devient de plus en plus oppressante, paranoïaque. Lain, qui teste à son tour le produit avec de moins en moins de contrôle, finit par fuir la station pour rejoindre celle de Scott appelée aussi Bear Enigma. Si l’ambiance y est très différente de celle de la station de Byrd, le test de Lain, de plus en plus drogué par le produit, s’y déroule de façon chaotique, nous apprenant l’étrange histoire de la station.


COLD est un livre à la fois familier et déroutant. Les sentiments, les dialogues, le déroulement de l’action sont ancrés dans notre imaginaire, projetés dans un futur pensable, d’un exotisme proche. Pourtant, au détour d’une inflexion, d’un détail, d’une réaction, la banquise glisse avec le récit vers un débordement de la forme et du sens : le désir sous la glace, l’oisiveté derrière les activités scientifiques affichées, le rire inopiné…


DANIEL FOUCARD développe des OVNIS littéraires, des formes toujours hybrides. Une écriture romanesque tournée vers la science-fiction aux personnages plus ou moins junkies, plus ou moins monomaniaques, plus ou moins déjantés. COLD, son quatrième livre, créée un univers post-humain où le langage cherche à décoder des sentiments.

Publié dans Livres parus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article