Hélène Bessette : Le Bonheur de la nuit

Publié le par laureli

« La littérature vivante, pour moi, pour le moment, c’est Hélène Bessette, personne d'autre en France. » Marguerite Duras « Un des auteurs les plus originaux de ce temps. Enfin du nouveau. » Raymond Queneau

Hélène Bessette met en scène avec humour et cruauté des personnages torturés par leur propre existence dont la vie n’a de consistance qu’en tant qu’ils s’agitent, s’opposent, provoquent le scandale. Portier grincheux, soubrette insatisfaite de sa condition, actrice en pleine ascension mais pas encore célèbre, fils de famille sur le retour, bourgeoise entretenue, noble déchu, chacun se retrouve enfermé dans sa propre vie à double tour sans cesse resserré par le temps qui passe dans le mensonge et la compromission. La société se mue en un asile de fous qui ne dit pas son nom. Dans le « bonheur » d’une nuit particulière, une ambiance feutrée propre à la confession, aux crises, aux disputes, aux réconciliations… tout vole en éclat. Et Monsieur de tenter de quitter Madame, sans même savoir laquelle et pourquoi. Ni à quel saint se vouer. Et l’actrice de choisir sa proie. Et d’en changer. Et les serviteurs de commenter à perdre haleine. Et le lecteur de se délecter de ce flot de paroles bruissant, vivant, incarné, et d’y projeter sa propre vie… Mais le héros ne se démasque qu’au final : l’argent, toujours l’argent qui fait tourner le monde

Hélène Bessette (1918-2000) est un écrivain majeur, ayant publié douze romans aux Éditions Gallimard. Soutenue à l’époque par les plus grands noms de l’art et de la littérature française, deux de ses livres ont été inscrits sur les listes du Goncourt (où elle reçut des voix) et du Femina. Oubli inexplicable de notre histoire littéraire, Hélène Bessette bénéficie aujourd’hui d’un engouement sensible, alors que son œuvre n’est plus disponible.

© Photo : famille Brabant.

Publié dans Livres parus

Commenter cet article